14 octobre 2009
39 €
352 pages
160 x 210 mm
Relié
ISBN : 978-2-84597-344-2
160 reproductions couleur
Le Cinéma graphique
Une histoire des dessins animés, des jouets d’optique au cinéma numérique
Ce livre présente une vue d’ensemble inédite d’un art visuel apparu voici 175 ans : le mouvement des images créé par une série de dessins, gravures ou peintures, depuis son invention en 1833 avec les disques stroboscopiques jusqu’aux techniques numériques contemporaines. À l’origine du cinéma, cet art éminemment attractif n’a cessé de se diversifier et de se réinventer, tirant parti de chaque mutation technique : photographique, électronique, numérique. Dominique Willoughby examine ces techniques successives et montre leurs liens avec les différentes formes et époques du cinéma graphique, des jouets d’optique du XIXe siècle à la vogue de l’anime japonais en passant par le cartoon, le cinéma expérimental, les nouvelles formes de longs-métrages d’animation graphique, jusqu’aux techniques numériques actuelles d’animation, de traitement d’images et de trucage.
C’est une vision renouvelée d’un art en pleine expansion et mutation qui est proposée. Illustré de nombreux documents originaux, ce livre éclaire de façon stimulante la continuité des diverses branches du cinéma graphique, de ses formes les plus expérimentales aux plus populaires, selon une triple approche historique, esthétique et technique.
Il constitue un nouvel ouvrage de référence et de connaissance pour les amateurs de dessin animé et d’animation, comme des nombreux domaines où ces techniques s’exercent aujourd’hui : cinéma, arts, spectacles, télévision, Internet, design audiovisuel, jeux vidéo.

Dominique Willoughby est cinéaste et enseigne à l’Université Paris 8. Il a publié plusieurs études sur le cinéma graphique, et a notamment réalisé un film reconstituant les mouvements des disques stroboscopiques du XIXe siècle (1999), ainsi que la première édition DVD de l’intégrale des films d’animation d’Alexandre Alexeïeff (2005) et une sélection de films de Norman McLaren (2006) pour l’association Cinédoc Paris Films Coop, dont il est le directeur. Ses films sont présents dans les collections du Musée National d’Art Moderne.