13 octobre 2010
35 €
160 pages
210 x 270 mm
Relié
ISBN : 978-2-84597-395-4
200 documents quadri
La Fabrique des filles
L'éducation des filles, de Jules Ferry à la pilule
« On ne naît pas femme, on le devient ».

« On revient de loin, à lire ce passionnant ouvrage illustré sur cent ans d’éducation des filles, de 1870 à 1975. » Libération
« Pour nous remettre d’aplomb, balayer quelques clichés lourdingues, je vous propose la lecture d’un beau livre. De Jules Ferry à presque aujourd’hui, un pan de notre Histoire… Les filles, il y a encore du boulot ! » Télérama
« La fabrique des filles n’est pas un chemin de roses ! Les éditions Textuel nous proposent de le suivre à travers deux cents documents le plus souvent inédits. » Marie-Claire

Des leçons de broderie aux cours d’éducation sexuelle, le xxe siècle est porteur d’une évolution, à la fois spectaculaire et paradoxale, de l’éducation des filles, naviguant entre l’enseignement d’un éternel féminin et une émancipation durement conquise.
Cet ouvrage richement illustré met en scène ce cheminement à travers 200 documents souvent inédits : journaux intimes, cahiers d’élèves, courrier du cœur… Les lectures destinées à apprendre aux petites filles leur place en société au début du siècle sont aussi édifiantes que l’enseignement du dévouement familial dans les années 1960.
Fort heureusement l’engagement d’institutrices pionnières, les revendications de la jeunesse et la révolte de féministes enrayeront le dispositif éducatif, à l’école comme à la maison, pour fabriquer des épouses et des mères modèles.

Rebecca Rogers et Françoise Thébaud, toutes deux spécialistes reconnues de l’histoire des femmes, analysent et commentent ce parcours passionnant dont les femmes d’aujourd’hui sont les héritières.

Rebecca Rogers est professeure d'histoire de l'éducation, spécialiste de l'éducation des filles, à l’Université Paris Descartes. Elle a publié, entre autres : Les Demoiselles de la Légion d'honneur ; Les bourgeoises au pensionnat, L’éducation féminine au XIXe siècle (P.U.R., 2007).

Françoise Thébaud est professeure émérite d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon, codirectrice de la revue Clio, Histoire, femmes. Elle a dirigé Le Siècle des féminismes (L’Atelier, 2004), Histoire des femmes en Occident-Le XXe siècle (Perrin 2002).