Février 2012
29 €
224 pages
154 x 205 mm
Relié
ISBN : 978-2-84597-436-4
Regardez il va peut-être se passer quelque chose…
En 1979, Alain Baczynsky, artiste israélien d’origine belge âgé de 26 ans, entame une psychanalyse. Parce qu’il est autant un homme d’images que de paroles, il éprouve la nécessité, à l’issue de chaque séance, de se prendre en photographie dans la cabine de photomaton la plus proche. Une fois le rideau bien tiré, Baczynsky rejoue devant l’objectif ce qui s’est dit – ou pas – pendant la séance. C’est un mimodrame intime qui se trame dans l’exiguïté de la cabine. Baczynsky se plie en quatre, se cogne et se contorsionne. Il réinvente le langage des signes. Une fois l’épreuve délivrée, il griffonne encore au dos, à la hâte, quelques commentaires : « l’autoportrait de rien », « 45 minutes de sanglots », « maman, ce gros mot ».
Pendant trente mois, de février 1979 à juillet 1981, Baczynsky réalise ainsi 242 autoportraits automatiques. C’est cette extraordinaire collection de « têtes d’expression », aujourd’hui conservée au Musée national d’art moderne – Centre Pompidou, qui est ici révélée. Regardez, il va peut-être se passer quelque chose…
Une introduction de Clément Chéroux décrypte le geste de l’artiste et l’inscrit dans un demi siècle d’histoire du photomaton, médium à part entière. L’ouvrage est complété d’un essai du psychanalyste Horacio Amigorena.

Ce travail sera présenté lors de l’exposition « Derrière le rideau, l’esthétique du photomaton » du 17 février au 20 mai 2012 au musée de l’Elysée, à Lausanne

Né en 1953 en Belgique, Alain Baczynsky est un artiste plasticien qui a beaucoup utilisé la photographie comme moyen d’expression. Ce travail autobiographique a été notamment redécouvert par Clément Chéroux à l’occasion de la prochaine exposition dédiée au photomaton du musée de l’Elysée à Lausanne.

Clément Chéroux dirige la collection « L’écriture photographique » aux éditions Textuel. Conservateur du cabinet de la photographie au Musée National d’art moderne et directeur de la revue Études photographiques, il est également l’auteur de nombreux ouvrages sur la photographie dont Henri Cartier-Bresson le tir photographique (Découverte Gallimard, 2008). Il a aussi dirigé les catalogues Man Ray Portrait. Paris-Hollywood Paris (Centre Pompidou, 2010) et La Subversion des images, surréalisme, photographie, film (Centre Pompidou, 2009).

Horacio Amigorena, professeur d’Université et psychanalyste, a enseigné en Argentine, à Madrid et à Paris où il exerce la psychanalyse.