23 octobre 2013
39 €
192 pages
230 x 285 mm
Relié, couverture toilée sérigraphiée
ISBN : 978-284597-479-1
Coédition avec le Musée des lettres et manuscrits
Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime
Correspondances amoureuses
Édition établie et commentée par Dominique Marny

L’art de dire “je t’aime” par les plus grandes plumes.

Qu’existe-t-il de plus difficile que de retranscrire ses sentiments sur une feuille de papier ? Désir de plaire, peur d’être éconduit, volonté de se distinguer : au fil des siècles, les plis cachetés à la cire, sur une feuille de papier glissée dans des enveloppes, renseignent quant au pouvoir des mots. Enivrés par la force de leurs attirances, les hommes et les femmes célèbres ont-ils pressenti que leurs lettres seraient retrouvées et livrées à la postérité ? Curiosité, voyeurisme, admiration, les amateurs de lettres intimes se bousculent dans les musées, les bibliothèques, les librairies et les ventes aux enchères. Le Musée des lettres et manuscrits conserve de précieuses lettres d’amour dont la plupart sont inconnues du public et reproduites ici pour la première fois en fac-similés. Missives enflammées, érotiques, déclarations, atermoiements, plaintes, désir, jalousie, douleur de l’absence, ces courriers reflètent à l’infini les mille facettes
d’un état mystérieux dont personne ne souhaite guérir.

Avec les lettres de :
Napoléon Bonaparte à Joséphine, Alfred de Musset à Madame Jaubert, Chopin à George Sand, Gustave Flaubert à Louise Colet, Juliette Drouet à Victor Hugo, Alexandre II à Ekaterina Dolgorouki, Ekaterina Dolgorouki à Alexandre II, Léon Bloy à Jeanne Molbech, Émile Zola à Alexandrine Zola et Jeanne Rozrot, Guillaume Apollinaire à Lou, Jean Cocteau à Marie Scheikevitch, Jean Marais et Natalie Paley, Francis Picabia à Germaine Everling, Puccini à Rose Ader, Jacques Prévert à Claudy Carter, Antoine de Saint-Exupéry à une inconnue, Marcel Jouhandeau à Robert Coquet, Marcel Cerdan à Édith Piaf, Édith Piaf à Louis Gérardin.

Auteur de nombreux romans historiques, Dominique Marny est la petite-nièce de Jean Cocteau. En 1995, elle publie Les Belles de Cocteau, qui sera suivi de La Belle et la Bête, les coulisses du tournage (2005). Depuis 1996, elle est vice-présidente du Comité Jean Cocteau créé par Pierre Bergé et s’occupe de promouvoir l’œuvre de son ancêtre auprès des jeunes générations. Elle est aussi vice-présidente de la Maison-Musée à Milly qui s’ouvrira au public à l’été 2010 et a collaboré à l’exposition Jean Cocteau qui s’est ouverte à Evian au printemps 2010.