22 octobre 2013
35 €
456 pages
160 x 210 mm
Broché
ISBN : 978-284597-477-7
100 photographies en noir et blanc

Collection « L’Écriture
photographique » dirigée
par Clément Chéroux
Jadis et Daguerre
Nouvelle traduction par Françoise Toraille
La photographie vaut bien une appendicite. C’est en récompense de sa vaillance lors de la bénigne opération que le jeune Erwin Blumenfeld se vit offrir son premier appareil photo.
Écrite à la fin de sa vie, son autobiographie retrace son parcours photographique depuis ses débuts en amateur jusqu’à ce qu’il devienne l’un des plus grands photographes de mode des années 1950. Véritable épopée moderne, elle traverse quelques-uns des grands événements du xxe siècle : la Première Guerre mondiale, dada Berlin, le Montparnasse du milieu des années 1930, les camps d’internement français, l’immigration vers les États-Unis, puis le New York cosmopolite des magazines de mode. Au fi l des rencontres apparaît une truculente galerie de portraits : George Grosz, Valeska Gert, Else Lasker-Schuler, Michel de Brunhoff, Cecil Beaton, Carmel Snow et tant d’autres. Présenté dans une nouvelle traduction qui redonne au texte toute sa saveur, Jadis et Daguerre révèle que Blumenfeld n’était pas seulement un très grand photographe, il avait aussi un réel talent d’écrivain.
Il s’agit d’une nouvelle traduction de ce titre, épuisé depuis 10 ans, qui reparait à l’occasion de l’exposition consacrée à Erwin Blumenfeld qui se tiendra au Jeu de Paume du 15 octobre 2013 au 26 janvier 2014.


Erwin Blumenfeld a mené une approche singulière de la photographie de mode, fort de son expérience « dadaïste » : maquillage des modèles qu'il réalise souvent lui-même, manipulations diverses dans l'obscurité de son laboratoire, il n'hésite jamais à jouer avec les couleurs qu'il sature, décompose, filtre, colle ton sur ton…