18 février 2015
15 €
224 pages
Face à l’islam
Nouvelle édition
Il est bon de lire cette conversation avec Abdelwahad Meddeb en ce début 2015. Publiée pour la première fois en 2004, elle n’a pas pris une ride. D’une fermeté inébranlable face aux propagateurs de l’intégrisme. A. Medddeb aborde toutes les questions qui nous préoccupent aujourd’hui : l’islam est-il soluble dans la République ? L’islam est-il compatible avec la modernité et avec nos institutions ? L’islam est-il rebelle à la critique ? L’Occident est-il islamophobe ?
Aux littéralistes fanatisés et mauvais exégètes du Coran, A. Meddeb répond par une patiente argumentation empreinte de sa « double généalogie » entre Orient et Occident.
Dans une préface conçue pour cette édition, Philippe Petit revient sur le magnifique parcours de ce penseur, écrivain et poète, né à Tunis et mort à Paris en novembre dernier : « Intellectuel scrupuleux, la démarche fière, précis dans sa langue, sensible aux autres, son allure martiale cachait un caractère inquiet. Sa voix douce et posée devenait véhémente devant l’adversaire théocrate, le mâle misogyne, l’obscurantiste borné. »

A. Meddeb s’interroge sur les raisons de la haine que suscite l’Occident sans jamais se départir de sa volonté d’inscrire l’Europe dans une perspective « islamo-judéo-chrétienne » et en déjouant les simplifications et les raccourcis historiques.
Ce livre n’est pas un manifeste de plus. Il est l’affirmation raisonnée d’un pari contre toutes les formes d’obscurantisme et de régression spirituelle.

Abdelwahab Meddeb, romancier, essayiste, scénariste, traducteur et poète disparu en novembre dernier, était producteur et animateur de l’émission « Cultures d’islam » sur France Culture. Il est notamment l’auteur de Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours avec Benjamin Stora, (Albin Michel, 2013) ; Sortir de la malédiction. L'islam entre civilisation et barbarie (Le Seuil, 2008) ; Contre-prêches (Le Seuil, 2006).