Mike Davis enseigne la théorie urbaine au Southern California Institute of Architecture. Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en français, dont City of Quartz. Los Angeles, capitale du futur (La Découverte, 2000, rééd. 2006), Génocides tropicaux. Catastrophes naturelles et famines coloniales. Aux origines du sous-développement (La Découverte, 2003), et Le Pire des mondes. De l’explosion urbaine au bidonville global (La Découverte, 2006). Il est aussi membre du comité de rédaction de la New Left Review.