Professeur à l’université de Paris-VII, Julia Kristeva a été membre du groupe Tel Quel. Son travail, qui se situe à la croisée de la littérature, de la linguistique et de la psychanalyse, fait l’objet d’une large reconnaissance internationale. Elle a notamment publié La Haine et le pardon (Fayard, 2005) et Le Génie féminin (Gallimard, 2003-2004).