Maïakovski, chef de file du mouvement futuriste, est l’enfant turbulent de la Révolution russe, « le voyou extravagant ». Il en fut l’artiste le plus représentatif et en même temps le plus critiqué. La plupart de ses œuvres témoignent d’une poésie militante, tout entière consacrée à la Révolution, mais sans concession vis-à-vis du goût révolutionnaire officiel. Un art de circonstance pour saisir au plus près la réalité.