Qui connaît l’autre Melville qui, déçu de ses insuccès littéraires, se consola en devenant poète. Inspirés notamment par la Guerre de Sécession, ses poèmes, d’une grande vigueur, possèdent une structure originale pour l’époque.