Nichita Stanescu (1933-1983) est considéré en Roumanie comme le plus grand poète du XXe siècle. Les poèmes rassemblés ici sont extraits d’Une vision des sentiments (1964), des 11 Élégies (1966), de L’Œuf et la Sphère (1967), des Non-mots (1969), de Belgrade en cinq amis (1971), de La grandeur du froid, 1972), de Epica Magna (1978), des Œuvres imparfaites (1979), de Nœuds et signes (1982) et des Œuvres impersonnelles (1983).