Née en Pennsylvanie en 1874 et après une enfance à Vienne, une adolescence à Oakland et à San Fransisco, Gertrude Stein élit domicile à Paris en 1903. Bien que d’origine juive, elle y séjourna un temps pendant l’occupation nazie, avant de rejoindre Belley dans l’Ain. Dans son appartement du 27 de la rue de Fleurus, elle devint le pôle d’attraction de toute une génération, la « lost génération », génération perdue, comme elle la qualifia lors de sa brouille avec Hemingway. Cette collectionneuse d’art moderne, passionnée par les recherches de Picasso, Juan Gris, Braque ou Matisse, mourut à Paris en 1946.