Antoine d’Agata est l’un des photographes les plus subversifs de l’agence Magnum, qui mèle sa subjectivité à la matière de ses images. Il est notamment l’auteur de Vortex (Atlantica, 2003), Stigma (Images en manœuvres, 2004) et Anticorps (Xavier Barral, 2013, prix du Livre des Rencontres à Arles). On lui doit également les films El cielo del muerto (2005), Aka Ana (2013), Atlas (2013) dans lesquels est taillée la chair de ce livre. Et de nombreuses expositions : MuCEM (Marseille, 2013), BAL (Paris, 2013), RIP (Arles, 2009).