Le collectif Des plumes dans le goudron est composé de quatre chercheurs: Anahita Grisoni, sociologue et urbaniste ayant travaillé sur les mouvements No-Tav (mouvement de résistance contre le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin); Julien Milanesi, maître de conférence en économie à l’université Toulouse 3 et co-réalisateur du documentaire L’intérêt général et moi sur les contestations aux projets d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, de Ligne à Grande Vitesse du Sud-Ouest et d’autoroute A65; Jérôme Pelenc, géographe, impliqué dans la lutte contre la maxi-prison de Haren à Bruxelles; Léa Sébastien, géographe, maître de conférence en géographie à l’université Toulouse 2, ayant suivi pendant plus de 10 ans la lutte contre une décharge en Essonne.