14 septembre 2006
17 €
112 pages
113 x 210
broché
2-84597-194-X
À quoi sert l’histoire de l’art ?
À l’heure où les expositions monstres et spectaculaires d'artistes starisés recueillent la ferveur du public toujours plus nombreux, Roland Recht, professeur au Collège de France, revient ici sur les défis auxquels est confrontée l’histoire de l’art prise en tenaille entre des impératifs de rentabilité invasifs et la déprofessionnalisation du métier, confié de plus en plus à d'honnêtes gestionnaires peu au fait de l'art. Mais le pessimisme actif de Recht est avant tout dans la proposition et le ressort : c'est une nouvelle éducation du regard vers quoi il s'agit de tendre.








Ancien directeur de l’Institut d’Histoire de l’art et ancien directeur général des Musées de Strasbourg, Roland Recht est Professeur au Collège de France et membre de l’Institut. Il est par ailleurs chroniqueur pour Le Journal des arts. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire de l’art médiéval et aussi de L’Objet de l’histoire de l’art, Leçons inaugurales du Collège de France (Fayard, 2003).

Claire Barbillon est directrice des études à l’École du Louvre. De 1985 à 1999, elle a été détachée au service culturel du musée d’Orsay. Elle est l’auteur de Héros et dieux de l’Antiquité (Flammarion, 1994), d’une introduction à la Grammaire des arts du dessin de Charles Blanc (ENSAB, 2000) et a établi l’édition de la correspondance d’Auguste Préault, sculpteur romantique (Gallimard/RMN, 1997), Le Paysage nabi (éditions Arlys, 2003) et L’Art et la règle, (éditions Odile Jacob, 2003).