22 février 2017
17 €
160 pages
113 x 210
978-2-84597-571-2
Les Nouveaux visages du fascisme
Conversation avec Régis Meyran

Fascisme : que recouvre ce terme qui surgit spontanément – que l’on évoque la vague montante des droites extrêmes ou le terrorisme islamiste – pour désigner les menaces qui pèsent sur la démocratie ?
Enzo Traverso répond à la question grâce à une fine analyse comparative entre le fascisme du xxe siècle et ses nouveaux visages en ce début du xxie siècle.
Il démontre comment le fascisme a muté en une idéologie mouvante qui s’empare de la souffrance sociale face à l’extrême violence de la mondialisation néolibérale, mobilisant un style populiste et désignant des ennemis.
Née dans la matrice coloniale, l’islamophobie structure en effet aujourd’hui les nationalismes européens.
Pour Enzo Traverso, la menace post-fasciste est une réponse régressive dans un monde désenchanté en panne d’utopies, qui se nourrit de promesses fantasmées d’un retour à un passé mythifié.
Traverso fournit des clés indispensables pour déjouer ces dangereux usages de l’histoire.

Enzo Traverso a été professeur en sciences politiques à l'université de Picardie Jules Verne ; il enseigne actuellement à l’Université Cornell, New York. Spécialiste de l'histoire contemporaine du politique, il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, tous traduits en plusieurs langues. Enzo Traverso publie également en février 2013 La fin de la modernité juive, histoire d’un tournant conservateur (La Découverte).