14 octobre 2015
32 €
248 pages
18 x 24
relié
978 2 84 597 535 4
150 documents
Serge Gainsbourg, le génie sinon rien
Les intrications de la vie et de l’œuvre grâce à une iconographie aussi riche qu’originale.

Chez les Ginsburg, on était artiste avec un grand A ou rien. Serge Gainsbourg voulait être Courbet, il fut l’artiste incarnant à lui seul la « nouvelle vague » dans le domaine de la chanson. Gainsbourg reste aujourd’hui la figure de proue marginale d’une tradition musicale irrévérencieuse, qui arpente la langue comme un formidable terrain de jeu.
Pousser Gainsbourg dans ses retranchements, en se méfiant de la mythologie, débusquer les intrications de la biographie, passionnante, et de l’œuvre, protéiforme, interroger les références (littéraires, musicales et cinématographiques) et les représentations, observer les chansons rattraper la vie ou la vie se cristalliser dans l’œuvre… Tel est le contrechamp adopté dans ce livre, qui nous invite ici à revisiter le répertoire de l’auteur de Je t’aime moi non plus, par le biais de documents rares, puisés dans les archives familiales ou personnelles de l’artiste.

Ce texte a été publié la première fois en 2005 dans la collection Passion. Il s’agit ici d’une nouvelle édition, en quadrichromie, avec une nouvelle sélection iconographique, une préface de Laurent Balandras et des documents exclusifs confiés par la famille, de la Russie des parents de Serge jusqu’aux dessins de Charlotte, des photographies de famille prises dans l’intimité aux manuscrits de l’œuvre.

Laurent Balandras est éditeur musical. Il est notamment l’auteur des Manuscrits de Claude Nougaro (Textuel, 2005) et des Manuscrits de Serge Gainsbourg (Textuel, 2006, rééd. 2011). Il publie chez Textuel en octobre 2015 La Marseillaise de Serge Gainsbourg. Anatomie d’un scandale.

Christophe Marchand-Kiss est notamment l’auteur chez Textuel de Léo Ferré, La musique avant tout (2003).