Janvier 2007
20 €
240 pages
145x185 mm
978-2-84597-218-6
Le Grand Renoncement
La gauche et les institutions sous la Ve République
Jamais comme durant ce dernier quart de siècle, la gauche française n’aura autant occupé les institutions de la République. Qu’elle doive ce « gouvernement durable » à un régime qu’elle avait si violemment dénoncé comme un « coup d’état permanent » n’est pas le moindre paradoxe.
C’est l’histoire de l’abandon progressif par la gauche de toute réflexion critique sur le pouvoir dans la société que retrace ici Paul Alliès.
En confrontant l’impensé radical de la gauche d’aujourd’hui à ses ambitions d’origine, l’auteur démontre comment cette gauche a été ensevelie par les institutions de la ve République et comment elle a sa part de responsabilité dans la crise contemporaine de la démocratie française.

Paul Alliès est professeur de science politique à l’Université de Montpellier. Il est par ailleurs président héraultais de la Convention pour la vie République. Il est l’auteur de Portait d’une Europe dépolitisée (Climats, 2005.)