Janvier 2007
145x185 mm
Les Héros de l’enfer
À partir de l'histoire du terrorisme et de ses diverses formes, ce livre propose une réflexion sur le rapport entre terrorismes actuel et passé. Une première partie est consacrée à l’histoire du terrorisme anarchiste de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Une deuxième partie, par un retour sur les émeutes urbaines de Los Angeles, fait écho à celles des banlieues françaises en novembre 2005.
L’histoire du terrorisme anarchiste se présente sous la forme d’un entretien avec Mike Davis. Il y décrit, dans un style parfois proche du roman policier, la personnalité des terroristes anarchistes les plus fameux, l’environnement social et politique, et les effets de leurs attentats sur les sociétés de l’époque. L’attentat à la voiture piégée marque, selon lui, le passage de méthodes de guérilla rurales à une forme d’« urbanisation » du terrorisme sur fond de la ségrégation sociale et spatiale à laquelle il a consacré plusieurs livres retentissants depuis City of Quartz.
Dans le contexte international actuel, marqué par l’omniprésence de la notion de « terrorisme », les analyses de Davis contribuent à comprendre l’histoire et les évolutions de ce phénomène : elles éclairent la manière dont, aujourd’hui comme hier, la lutte anti-terroriste sert de justificatif à la violence préventive d’État et l’état d’exception.

Mike Davis enseigne la théorie urbaine au Southern California Institute of Architecture. Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en français, dont City of Quartz. Los Angeles, capitale du futur (La Découverte, 2000, rééd. 2006), Génocides tropicaux. Catastrophes naturelles et famines coloniales. Aux origines du sous-développement (La Découverte, 2003), et Le Pire des mondes. De l’explosion urbaine au bidonville global (La Découverte, 2006). Il est aussi membre du comité de rédaction de la New Left Review.