25 mai 2011
14 €
96 pages
113 x 210 mm
broché
978-2-84597-420-3
La Guerre civile numérique
Entretien avec Régis Meyran
Une guerre qui ne dit pas son nom s'est déclenchée : la « guerre civile » technologique, mobilisant l’ensemble de la communauté numérique - du pirate informatique aguerri au fan de Twitter. En face : gouvernements et milieux d’affaire, toujours plus dédaigneux des valeurs démocratiques. Qui l'emportera ?
La partie la plus visible de cette guerre concerne les démêlés de WikiLeaks avec le gouvernement américain. Julian Assange, considéré comme un « terroriste high-tech », se voit traîné en justice. Le soldat Manning, qui a livré des informations à WikiLeaks, se retrouve emprisonné. Dans le camp adverse, la révolte s'organise. Quand WikiLeaks est l'objet d'un déni de service par Paypal ou Mastercard, les Anonymous, ces cyber-vengeurs masqués qui se réclament de l'action directe numérique, ripostent immédiatement.
En quoi l'utilisation des réseaux sociaux et des blogs change-t-elle les relations interpersonnelles ? Comment les cyber-résistants s'opposent-ils à la surveillance généralisée des États et des grandes entreprises sur la toile ? Existe-t-il des seuils psychologiques ou économiques qui déterminent le passage à l'acte insurrectionnel ? Les blogs peuvent-ils imposer un nouveau type de journalisme indépendant ?
Paul Jorion propose ici une analyse inédite des nouvelles formes de résistance qui émergent sur Internet. Inclassable, à la fois anthropologue, économiste et blogueur – 100 000 visiteurs sur son blog chaque mois ! –, il livre des réflexions parfois provocantes, souvent inattendues, toujours au plus près du terrain.

Paul Jorion a enseigné à l'Université libre de Bruxelles, à Cambridge et à Paris VIII. Il a également été fonctionnaire des Nations-Unies puis ingénieur financier, notamment aux États-Unis. Là, travaillant au cœur du système financier, il est un des premiers à prévoir la crise des subprimes qui engendra le crack de 2008. Il vit désormais des revenus de son blog, le plus lu dans le domaine des sciences humaines. Il a notamment publié Comment la réalité et la vérité furent inventés (Gallimard, 2009), L'argent, mode d'emploi (Fayard, 2009) et Le Capitalisme à l'agonie (Fayard, 2011).

Régis Meyran est journaliste et anthropologue. Il collabore depuis plusieurs années aux revues Sciences Humaines et Pour la Science.