16,77 €
176 pages
145 x 185 mm
2-909317-93-5
Contes et légendes de la guerre éthique
De la guerre du Golfe à celle des Balkans, apparaît un nouveau discours de la guerre que dénonce ici Daniel Bensaïd. L’intervention militaire au Kosovo a été saluée comme un événement fondateur : la victoire de l’Humanité sans frontières. La « guerre éthique » désintéressée ! Pour l’auteur, cette guerre qui refuse de dire son nom se présente comme une simple descente policière de maintien de l’ordre mondial. Le droit est-il désormais soluble dans la morale ? Les souverainetés politiques dans la souveraineté éthique ? Sous prétexte du « droit du plus faible », c’est en réalité la morale du plus fort qui prend le relais du droit du plus fort. Un discours aux relents de guerre sainte.

Daniel Bensaïd (1946-2010) est l’un des penseurs radicaux français marquants de la fin du XXe siècle, dont les réflexions ont eu des échos à l’échelle internationale. Professeur de philosophie à l’Université de Paris VIII, il a aussi été un militant : un des fondateurs du « Mouvement du 22 mars » et de la Ligue communiste. Il a accompagné les premiers pas du Nouveau Parti Anticapitaliste lors de sa création en 2009. Il est notamment l’auteur Walter Benjamin, sentinelle messianique, (éditions Plon, 1990) ; Eloge de la résistance à l'air du temps (Textuel, 1999) ; Karl Marx - Les hiéroglyphes de la modernité, (Textuel, 2001) ; Un Monde à changer, mouvements et stratégie (Textuel, 2003) ; Une lente impatience (Stock, 2004).