9 octobre 2013
15,90 €
144 pages
120 x 190 mm
Broché
978-284597-475-3
Polars, philosophie et critique sociale
Notre vie a-t-elle un sens dans le chaos du monde moderne ?
Le polar, et en particulier le roman noir de tradition américaine, peut nous aider à explorer cette question, via les fils noirs et gris dont sont tissées les existences contemporaines. Il le fait avec le scalpel de la critique sociale face aux dérèglements et aux fragilités générés par nos sociétés inégalitaires.
Philippe Corcuff associe de manière originale nos romans policiers préférés avec des éclairages philosophiques et sociologiques. Une éthique du maintien de son intégrité personnelle et une sagesse teintée de pessimisme s’en dégagent. On retrouvera sur ces chemins inquiétants des auteurs classiques (David Goodis, Howard Fast, Dashiell Hammett, Ross Macdonald, Jim Thompson...) et contemporains (James Lee Burke, James Crumley, James Ellroy, Dennis Lehane, Jean-Patrick Manchette, Georges Pelecanos, James Sallis...).

Philippe Corcuff est maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon. Ancien chroniqueur de Charlie Hebdo, co-fondateur de l’Université Populaire de Lyon et de l’Université Critique et Citoyenne de Nîmes, il a notamment publié La société de verre. Pour une éthique de la fragilité (Armand Colin, 2002) et aux éditions Textuel : Polars, philosophie et critique sociale (2013) et Mes années Charlie et après ? (2015). Il tient un blog sur Mediapart.