Octobre 2017
13,90 €
128 pages
11 x 19
La Croisade « anti-genre »
Du Vatican aux Manifs pour tous
L’église catholique et ses alliés en croisade contre les politiques du genre et de la sexualité.

Qu’est-ce que « la théorie du genre » ? Qui s’y oppose et pourquoi ? Ce livre analyse les tenants et aboutissants d’une croisade lancée dès les années 1990, par le Vatican. Depuis, d’amples mobilisations hostiles à « la théorie du genre » ont été organisées dans des nombreux pays par des groupes catholiques déjà engagés dans la lutte contre l’avortement et l’euthanasie, pour réaffirmer l’« ordre naturel » du sexe et de la sexualité. Cet ouvrage révèle comment cette campagne transnationale a accompagné l’émergence d’un mouvement « anti-genre », en s’appuyant sur les cas d’étude français et italien.
Pourquoi et comment le concept féministe de genre est-il devenu l’ennemi principal du Vatican? En étudiant la genèse et la logique de l’argumentaire « anti-genre », en reconstituant les étapes de la mobilisation qui en a fait une cause militante, cet ouvrage apporte un éclairage incontournable pour comprendre les enjeux et le succès de cette nouvelle croisade. Réactionnaire et anti-démocratique, elle est porteuse d’une contre-révolution épistémologique et politique.


Massimo Prearo est chercheur contractuel à l’Université de Vérone. Il étudie les mobilisations sexuelles. On lui doit Le moment politique de l’homosexualité. Mouvements, identités et communautés en France (PUL, 2014). Il est responsable scientifique du Centre de recherche PoliTeSse – Politics and theories of sexuality de l’Université de Vérone et co-dirige la revue Genre, sexualité & société.

Sara Garbagnoli est doctorante à l’Université Paris 3. Ses recherches portent sur sur la théorie féministe, l’analyse du discours et la sociologie des mouvements sociaux. Elle a publié dans la revue Religion & Gender et participé à l’ouvrage Anti-Gender Campaigns in Europe (Rowman & Littlefield).