49 €
192 pages
255 x 285 mm
Broché, couverture en quadri, grands rabats
2-84597-119-2
Passion Apollinaire
La poésie à perte de vue
Cette incursion dans la vie et l’œuvre d’Apollinaire, à travers environ 500 documents, est placée sous le signe des lieux : lieux traversés, arpentés, visités, lieux de rêverie, de flânerie, de bohême, espace de l’amour, espace de la guerre, territoires imaginaires et poétiques. Le choix d’une biographie renouvelée sous cet angle est inédit. Non seulement les nombreux voyages du poète s’y prêtent, mais ils témoignent d’une personnalité curieuse de tout, s’imprégnant du monde pour nourrir sa création. Il est un inventeur de formes qui sut toujours être en un lieu et partout à la fois. Considérant que la poésie n’a pas de frontières, qu’elle unit la vie, l’imagination et le langage, que les arts dialoguent et s’interpénètrent, Apollinaire chante, exprime et invente la « poésie partout », celle de ce monde et des mondes nouveaux, « la poésie à perte de vue »… Cet ouvrage répond à un manque éditorial patent : il n’existe pas de biographie illustrée accessible et remise à jour du poète.

Laurence Campa est maître de conférences à l’université de Paris-XII-Val-de-Marne, est l’auteur de L’Esthétique d’Apollinaire (Sedes, 1996), Parnasse, Symbolisme, Esprit nouveau (Ellipses, 1997), Apollinaire critique littéraire (Champion, 2002), d’une édition critique des Poèmes à Lou (Gallimard, 2005) et d’une nouvelle édition de Tendre comme le souvenir (Gallimard, 2005).

Michel Décaudin (1919-2004), professeur émérite à la Sorbonne, spécialiste incontesté d’Apollinaire, est notamment l’auteur d’une biographie du poète (Séguier-Vagabondages, 1986), d’un Apollinaire en somme (avec Jean Burgos et Claude Debon, Champion, 1998) et d’une étude sur Alcools (Gallimard, 2002), les quatre tomes de « La Pléiade », et la révélation des fameuses Lettres à Lou (Gallimard, 1969).