192 pages
2-84597-158-3
2-84597-158-3
Marguerite Duras, la vie comme un roman
Peut-on «raconter» Marguerite Duras? Comment retrouver, sans la dénaturer, la trace encore fraîche d’une existence vécue dans la rumeur chargée d’histoire de plusieurs époques si contrastées? Comment rendre sensible le jaillissement d’une œuvre rebelle à l’analyse, au cloisonnement imposé par les genres (littéraire, dramatique, cinématographique)? Comment Marguerite Donnadieu, fille d’instituteurs, adolescente un peu complexée et rêveuse ayant grandi sur les bords du fabuleux Mékong, deviendra-t-elle, après un apprentissage solitaire et tenace, Marguerite duras, l’un des écrivains les plus authentiques et les plus attachants du XXe siècle ? C’est à ces questions que répond le minutieux travail d’enquête et de reconstitution de Jean Vallier pour confronter l’auteur de L’Amant et d’Un barrage contre le Pacifique à sa vérité historique.
De nombreux documents restituent avec émotion les événements et les temps forts de la vie et de l’œuvre de Marguerite Duras, qui, en dehors de son prodigieux travail d’écriture, s’est illustrée par l’originalité de son talent de dramaturge et de cinéaste d’avant-garde, ainsi que par son activité de journaliste et la vigueur de ses engagements. «C’est, disait-elle, dans la reprise du temps par l’imaginaire que le souffle sera rendu à la vie.»

Directeur du French Institute de l’Alliance française à New York pendant trente ans, Jean Vallier a présidé jusqu’à l’année dernière le French American Control Exchange, fondation franco-américaine pour les échanges culturels et artistiques. Il crée en 1962 un cinéclub à New York et devient critique de film. Il a rencontré Marguerite Duras en 1969 avec qui il a entretenu des relations amicales et professionnelles pendant près d’une vingtaine d’années. Il prépare depuis huit ans une biographie dédiée à l’écrivain dont le premier tome paraîtra aux éditions Fayard au printemps 2006.