Monique Chemillier-Gendreau est professeur à l’université de Paris-VII-Denis Diderot et a une pratique du droit auprès des juridictions internationales. Elle est l’auteur entre autres ouvrages de Humanité et souverainetés, essai sur la fonction du droit international, (La Découverte, 1995), de L’Injustifiable. Essai sur les politiques françaises de l’immigration, (Bayard Société, 1998) et plus récemment de Le droit dans la mondialisation, (PUF, 2001).