Mai 2014
Gauche : l'avenir d'une désillusion
La déroute dans les urnes confirme la défaite idéologique : le « réalisme » supposé du socialisme de gouvernement le condamne à l’échec. C’est l’effet de sa dérive droitière : les électeurs préfèrent l’original à la copie.
Comment reprendre la main ? La gauche doit récuser les représentations opposant les classes populaires aux minorités visibles. Bref, changer le peuple. Il lui faut aussi une politique non-gouvernementale : autour des causes, constituer des publics de minorités agissantes. Bref, changer de peuple.

Éric Fassin, sociologue engagé, est professeur à l’université Paris 8. Il a notamment publié Démocratie précaire. Chroniques de la déraison d’État (Découverte, 2012) et Roms & riverains. Une politique municipale de la race (La Fabrique, 2014).