1er octobre 2014
13,90 €
144 pages
978-2-84597-505-7
Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard
Philippe Corcuff lance ici un appel à la vigilance pour résister aux tendances les plus régressives de l’air du temps. Il nous alerte quant au sombre écho des années 1930 qui résonne dans l’humeur idéologique actuelle.
Atteint par des effluves d’années 30, l’air du temps est nauséabond.
Des affinités périlleuses avec des moments sombres de notre histoire donnent corps à un nouveau « postfascisme ». Les symptômes se multiplient : succès électoraux du FN, néoconservatisme xénophobe, sexiste, homophobe et nationaliste… Sur fond de brouillages intellectuels à gauche, une rebellitude d’apparence est en train d’infecter insidieusement la critique sociale. Philippe Corcuff propose la première approche globale des pièges idéologiques qui sont en train de se refermer sur nous.

Philippe Corcuff est maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon. Ancien chroniqueur de Charlie Hebdo, co-fondateur de l’Université Populaire de Lyon et de l’Université Critique et Citoyenne de Nîmes, il a notamment publié La société de verre. Pour une éthique de la fragilité (Armand Colin, 2002) et aux éditions Textuel : Polars, philosophie et critique sociale (2013) et Mes années Charlie et après ? (2015). Il tient un blog sur Mediapart.