7 octobre 2015
35 €
160 pages
21 x 27
relié
978 2 84 597 536 1
200 documents

La Fabrique des garçons
L’éducation des garçons de 1820 à aujourd’hui
De l’instauration à la déstabilisation du modèle masculin.

« La féminité est souvent questionnée, mais la masculinité est peu étudiée. Oubli réparé, passionnant ! » Elle
« La Fabrique des filles avait été en rupture de stock dès sa parution. Son pendant masculin devrait lui aussi rencontrer son public ! » Grazia
« L’évolution des rouages de l’usine de la virilité depuis le xixe siècle. » Stylist

Accéder aux privilèges, aux devoirs et attributs masculins s’apprend. La façon d’habiller le garçonnet, la barbe de l’adolescent, les jeux et les héros, l’initiation à la sexualité, au travail et à la citoyenneté, tout dans la formation des garçons les différencie des filles. C’est ce dont rend compte ici Anne-Marie Sohn en s’appuyant sur un fascinant recueil d’images.

À la virilité ostentatoire et agressive du XIXe siècle succède, à partir de la IIIe République, une masculinité plus apaisée, valorisant le jeune homme instruit, sage et utile à la société. Les Trente Glorieuses qui associent consommation de masse, culture jeune et explosion scolaire, ont déstabilisé ce modèle en confrontant désormais les garçons à l’émancipation et à la concurrence des filles.

Cet album est le complément indispensable de La Fabrique des filles (Textuel, 2010, nouv. ed. 2014) pour comprendre l’histoire du genre.

Anne-Marie Sohn, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’École normale supérieure de Lyon, est une spécialiste de l’histoire du genre ainsi que de l’histoire de la vie privée et des jeunes. Elle a notamment publié « Sois un homme ! ». La construction de la masculinité au XIXe siècle (Seuil, 2009) et Une histoire sans les hommes est-elle possible ? Genre et masculinités (ENS Éditions, 2013).