17 janvier 2018
15,90 €
144 pages
13 x 19,8
Trump, la revanche de l’homme blanc
Depuis le 8 novembre 2016, les « angry white men » ont leur président.

Désireux de satisfaire « les hommes blancs en colère », Trump a placé au cœur de son projet le rétablissement d’une masculinité – blanche – hégémonique. C’est donc sous le prisme du genre que Marie-Cécile Naves propose une lecture aussi originale que convaincante de la politique intérieure et extérieure et de la communication du 45e président des États-Unis.
Par contraste avec Obama, qu’il qualifie de « faible », Trump se met en scène en chef autoritaire en cultivant son impulsivité et sa misogynie.
Il vise un illusoire retour à l’âge d’or de la domination mondiale des Etats-Unis en jouant sur les peurs identitaires et la nostalgie.
Dans un contexte où les droits des femmes sont ouvertement attaqués pour défendre un patriarcat qui se sent menacé, Marie-Cécile Naves pose cette intéressante question : le féminisme peut-il prendre la tête de l’opposition à Trump ?

Marie-Cécile Naves est docteure en science politique de l’université Paris Dauphine et chercheuse associée à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Elle enseigne à l’université en business school depuis 1999. Auteure de plusieurs livres sur les Etats-Unis, dont Trump, l’onde de choc populiste (FYP, 2016), elle consacre aussi ses recherches au sport, au genre, à l’éducation, et elle a cofondé le site d’information et d’analyse Chronik.fr.