7 octobre 2015
47 €
224 pages
23 x 28,5
relié
978 2 84 597 537 8
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise La Poste
En collaboration avec la Fondation Le Corbusier

Lettres manuscrites de Le Corbusier
Homme, fils, frère, mari, ami, confrère, tous sont réunis sous la plume de l’architecte par un appétit gigantesque de vivre et de créer.

C’est un autre Le Corbusier que dévoilent les lettres reproduites ici en fac-similé : homme, fifils, frère, mari, ami, confrère, tous réunis sous la plume de l’architecte par un appétit gigantesque de vivre et de créer. Car cette correspondance, souvent accompagnée de croquis, offre une mise à nu de l’architecte, révélatrice de ses activités, de sa pensée et, par-delà sa faconde légendaire, de sa sensibilité. Le Corbusier s’enthousiasme, porte haut ses convictions, court la commande, doute, hésite, s’entête, à coups de formules savoureuses, pleines d’humour et d’autodérision.
Le choix effectué parmi 5 000 lettres privées par Guillemette Morel Journel s’attache à rendre compte de toutes les facettes de cette personnalité protéiforme, en prise et en avance sur le monde et son époque.

Parmi les destinataires de ses lettres, citons :
• Lettres de jeunesse adressées à ses maîtres – Charles l’Eplattenier, Auguste Perret- et à son mentor William Ritter
• À sa famille, sa mère, son frère, sa femme Yvonne, son cousin Pierre
• À ses amis ou relations, Fernand Léger, Amédée Ozenfant, Henri Matisse, Pablo Picasso, Walter Gropius, José LuIs Sert, Joséphine Baker, Blaise Cendrars, Jean Paulhan, Albert Camus, André Malraux.


Chercheuse à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais, Guillemette Morel Journel travaille sur les rapports entre l’architecture et la littérature, et plus particulièrement les écrits de Le Corbusier. Elle a codirigé le recueil Architecture et Littérature, une interaction en question, XXe-XXIe siècles (Actes du colloque de Cerisy, 2014).